La côte Est de l’Australie est faite pour les Backpackers. Il y a des villes comme Cairns ou Airlie beach où on ne trouve que des auberges et des bars pour les voyageurs.

Feedback général du roadtrip :

Se déplacer avec les Bus Greyhound: plus chers que la compagnie premium car ils proposent plus de départs par jours, le wifi, des sièges en cuir et des ports USB pour charger les téléphones. Il est certain que le fait d’être connecté toute la journée, la batterie de GSM (oui je suis belge!) meurt rapidement et on sait tous à quel point on ne peut vivre sans portable! Donc oui pratique. Pour ce qui est des sièges en cuir, on va dire qui oui c’est plus confortable que les autres sièges mais j’ai eu certains bus qui n’avaient pas le siège en cuir – vous pensez que je peux demander une remise? Et pour finir le wifi! L’horreur!! Ça fonctionnait une fois sur…et bien je pense que j’ai réussi à me connecter une seule fois, et j’en ai pris des bus!
Plutôt propre, pas puant, ce qui est agréable lorsqu’on doit faire un trajet de 16h.
Qui prend ces bus? Les voyageurs solos comme moi qui n’ont pas encore trouvé de potos pour louer une voiture et faire le même trajet, et tout autre backpacker.

Prix Cairns – Brisbane: 340$, c’est cadeau!

Téléphonie : l’horreur x2! Sur Magnetic Island par exemple pas de réseau, pas de 4G, et sinon en général connexion internet plutôt très faible. Alors oui j’ai pris Vodafone en pensant que comme groupe mondialement connu j’allais être pouvoir être accessible à tout moment, et bien non !! Mais je vous rassure, Telstra c’est la même chose – bien que si vous décidez de faire les farm work, prenez cet opérateur.

Manger : j’avais indiqué qu’il était facile de manger sainement lorsque j’étais sur Sydney. Et bien ce n’est pas le cas pour le reste de la côte est. Pour être honnête j’ai sûrement dû récupérer une partie de ce que j’avais perdu mais les promos Subways, meal deal des restos bar, etc, et bien même lorsqu’on ne mange pas ces plats en temps normal, là on le fait. Contente d’être de retour en ville et retrouver à ma routine – oooh oui mes avocats !

Voyager seule : “waow les photos sont magnifiques”, “tu as l’air en pleine forme” – voici en général le retour que j’ai parmi les nombreux likes sur les réseaux sociaux. MERCI !

Alors oui les paysages sont magnifiques et j’essaie de faire mon plus beau sourire pour les selfies, dont je ne suis pas une grande fan, mais il ne s’agit que d’une petite partie de ma journée. Pour être honnête, au début j’ai eu énormément de mal avec la solitude. Car oui, voyager seule ne veut pas dire qu’on rencontre son meilleur pote directement et qu’on passe des journées entourées de gens. Certes dans les auberges on fait des rencontres mais ces gens travaillent en journée ou bien continuent leur voyage. Donc les rencontres sont éphémères et les journées on les passe seul à visiter – c’est tellement plus sympa de pouvoir partager avec une autre personne.
Ensuite les auberges. Lorsqu’on arrive dans une chambre de 8 lits et qu’on est la seule fille entourée de 7 garçons les nuits sont courtes car les mecs c’est le bordel pour être honnête, puis on ne se sent pas toujours en sécurité.

Les australiens : les jeunes sont plutôt cool mais une fois 50+ alors là ils sont aussi aimables qu’une porte de prison !

La lessive : Ne partez pas avec vos plus beaux habits, les machines des auberges détruisent tout ! Donc on jette et on achète le t-shirt le moins cher. Il faut compter environ 4$ par machine – on va se limiter à des habits blancs et noirs ! et ensuite pour le sèche-linge 1$ par minute…faites le calcul !

C’est trop cool tu as tout plaqué pour partir vivre à l’étranger ! Oui mon confort, mon salaire mensuel, et mon lit aussi par la même occasion ! Lors de mon roadtrip j’ai eu de belles surprises et aussi des moins belles. Les auberges ne sont pas des hôtels étoilés. Il s’agit de lits superposés qui grincent au moindre mouvement, de matelas plus que dégueulasses recouverts d’un drap nettoyé mais pas assez pour empêcher les bed bugs, et le confort on n’en parle pas ! Niveau budget, il y en a pour toutes les poches. Mais c’est quand même le moyen le plus facile de rencontrer des gens, et ça permet d’avoir des histoires à raconter. Un conseil, dormez sur le lit supérieur, ceci évite le mec bourré qui vomit et les pisseurs – oui on en apprend beaucoup ! Quelle sensation de bonheur lorsque je suis arrivée chez mon airbnb mate !

Pour conclure, j’ai commencé à vraiment apprécier le roadtrip après Cairns car j’ai rencontré énormément de gens, vu de très beaux endroits…mais je vais être honnête j’ai en eu un peu marre de voir des plages.

 

A la prochaine escale !