What's Next?

Sharing my travel experience

Category: Australie

East coast or Backpackers’ coast ?

La côte Est de l’Australie est faite pour les Backpackers. Il y a des villes comme Cairns ou Airlie beach où on ne trouve que des auberges et des bars pour les voyageurs.

Feedback général du roadtrip :

Se déplacer avec les Bus Greyhound: plus chers que la compagnie premium car ils proposent plus de départs par jours, le wifi, des sièges en cuir et des ports USB pour charger les téléphones. Il est certain que le fait d’être connecté toute la journée, la batterie de GSM (oui je suis belge!) meurt rapidement et on sait tous à quel point on ne peut vivre sans portable! Donc oui pratique. Pour ce qui est des sièges en cuir, on va dire qui oui c’est plus confortable que les autres sièges mais j’ai eu certains bus qui n’avaient pas le siège en cuir – vous pensez que je peux demander une remise? Et pour finir le wifi! L’horreur!! Ça fonctionnait une fois sur…et bien je pense que j’ai réussi à me connecter une seule fois, et j’en ai pris des bus!
Plutôt propre, pas puant, ce qui est agréable lorsqu’on doit faire un trajet de 16h.
Qui prend ces bus? Les voyageurs solos comme moi qui n’ont pas encore trouvé de potos pour louer une voiture et faire le même trajet, et tout autre backpacker.

Prix Cairns – Brisbane: 340$, c’est cadeau!

Téléphonie : l’horreur x2! Sur Magnetic Island par exemple pas de réseau, pas de 4G, et sinon en général connexion internet plutôt très faible. Alors oui j’ai pris Vodafone en pensant que comme groupe mondialement connu j’allais être pouvoir être accessible à tout moment, et bien non !! Mais je vous rassure, Telstra c’est la même chose – bien que si vous décidez de faire les farm work, prenez cet opérateur.

Manger : j’avais indiqué qu’il était facile de manger sainement lorsque j’étais sur Sydney. Et bien ce n’est pas le cas pour le reste de la côte est. Pour être honnête j’ai sûrement dû récupérer une partie de ce que j’avais perdu mais les promos Subways, meal deal des restos bar, etc, et bien même lorsqu’on ne mange pas ces plats en temps normal, là on le fait. Contente d’être de retour en ville et retrouver à ma routine – oooh oui mes avocats !

Voyager seule : “waow les photos sont magnifiques”, “tu as l’air en pleine forme” – voici en général le retour que j’ai parmi les nombreux likes sur les réseaux sociaux. MERCI !

Alors oui les paysages sont magnifiques et j’essaie de faire mon plus beau sourire pour les selfies, dont je ne suis pas une grande fan, mais il ne s’agit que d’une petite partie de ma journée. Pour être honnête, au début j’ai eu énormément de mal avec la solitude. Car oui, voyager seule ne veut pas dire qu’on rencontre son meilleur pote directement et qu’on passe des journées entourées de gens. Certes dans les auberges on fait des rencontres mais ces gens travaillent en journée ou bien continuent leur voyage. Donc les rencontres sont éphémères et les journées on les passe seul à visiter – c’est tellement plus sympa de pouvoir partager avec une autre personne.
Ensuite les auberges. Lorsqu’on arrive dans une chambre de 8 lits et qu’on est la seule fille entourée de 7 garçons les nuits sont courtes car les mecs c’est le bordel pour être honnête, puis on ne se sent pas toujours en sécurité.

Les australiens : les jeunes sont plutôt cool mais une fois 50+ alors là ils sont aussi aimables qu’une porte de prison !

La lessive : Ne partez pas avec vos plus beaux habits, les machines des auberges détruisent tout ! Donc on jette et on achète le t-shirt le moins cher. Il faut compter environ 4$ par machine – on va se limiter à des habits blancs et noirs ! et ensuite pour le sèche-linge 1$ par minute…faites le calcul !

C’est trop cool tu as tout plaqué pour partir vivre à l’étranger ! Oui mon confort, mon salaire mensuel, et mon lit aussi par la même occasion ! Lors de mon roadtrip j’ai eu de belles surprises et aussi des moins belles. Les auberges ne sont pas des hôtels étoilés. Il s’agit de lits superposés qui grincent au moindre mouvement, de matelas plus que dégueulasses recouverts d’un drap nettoyé mais pas assez pour empêcher les bed bugs, et le confort on n’en parle pas ! Niveau budget, il y en a pour toutes les poches. Mais c’est quand même le moyen le plus facile de rencontrer des gens, et ça permet d’avoir des histoires à raconter. Un conseil, dormez sur le lit supérieur, ceci évite le mec bourré qui vomit et les pisseurs – oui on en apprend beaucoup ! Quelle sensation de bonheur lorsque je suis arrivée chez mon airbnb mate !

Pour conclure, j’ai commencé à vraiment apprécier le roadtrip après Cairns car j’ai rencontré énormément de gens, vu de très beaux endroits…mais je vais être honnête j’ai en eu un peu marre de voir des plages.

 

A la prochaine escale !

Brisbane, 2016

Oh que ça fait du bien de retrouver une ville ! Des gens qui ne sont pas seulement des backpackers, des bâtiments, de la circulation et des musées !

Lors de mon roadtrip j’ai rencontré des gens qui faisaient le voyage inverse et qui étaient donc déjà passés par Brisbane. J’ai eu des retours positifs et négatifs sur la ville, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je dois être honnête, j’ai adoré !

La ville est plus petite que Sydney mais tellement à voir et très artistique.

Nous avons visité Brisbane pendant 4h avec « Brisbane Greeters » – Il s’agit d’un free tour. Cela nous a permis de voir un maximum de la ville, tant le centre que South Bank, les recoins improbables et une expo sur les aborigènes.

Dans le South Bank vous trouverez le Brisbane sign, beaucoup moins de touristes que pour la version d’Amsterdam. Juste à côté vous avez la grande roue qui est toute aussi rapide que le London Eye et petite reco, prenez les tickets sur groupon ou bookme, ils sont toujours disponibles et beaucoup moins chers que sur place. Continuez votre balade et vous arriverez au lagoon – oui encore un !!! Mais celui-ci n’est pas seulement un bassin d’eau, il est diversifié avec des jeux pour enfants (et grands), des fontaines et autres decos.

brisbane-wheel

Pour le moment il y a l’open air cinema ainsi que des cours de zumba, yoga ou autres tous les jours de la semaine dans le parc.

Dans cette zone, vous devez vous arrêter au Yiros Shop pour leur haloumi chips – une tuerie ! Et dans la même rue, si vous voulez faire exploser les calories, allez prendre une glace Mister Fitz’s !! Il ne s’agit pas de la glace traditionnelle, non, celle-ci est une bombe de calories mais juste incroyable.

brisbane-food

Au Brisbane City Hall il est possible d’aller gratuitement au niveau de l’horloge. On y accède par groupe de 7 car il faut prendre le vieil ascenseur. Petit conseil, essayez d’y aller pour la session avant l’heure car on s’arrête au niveau des mécanismes et on voit comment cale fonctionne pour faire sonner les cloches.

brisbane-summary

Logement : YHA sur Roma Street. Auberge ultra clean avec un rooftop avec piscine et vue imprenable sur la ville.

 

A la prochaine escale !

Meeting some locals in Noosa

Dernier stop du roadtrip avant d’arriver à Brisbane. Petite ville charmante avec, enfin, des locaux ! On pourrait un peu la comparer à Knokke avec ses magasins un peu posh.

 rainbow-noosa

Qu’y a-t-il d’intéressant à faire ?

Marche dans le National Park le long de la cote ainsi qu’à l’intérieur avec la découverte de lézards, araignées en tout genre, serpents, … Vue depuis le Laguna Lookout point, cours de surf, Eumundi market le samedi et le mercredi.

Les pâtisseries de chez Bakery sont juste incroyables!!!

Logement : YHA

A la prochaine escale !

Fraser Island

J’ai survécu ! Après les plages paradisiaques des whitsundays, j’ai passé 3 jours/2 nuits sur Fraser Island avec logement en tente – une première pour la princesse que je suis !

airlie-to-rainbow

Tout d’abord, Fraser Island est la plus grande île de sable du monde. En effet, celle-ci est longue de 120 kilomètres pour une largeur de 25 kilomètres.

Elle est également inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1992.

En partant de Rainbow beach pour Fraser, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais au final ce fut une très belle surprise. L’ île ­abrite des pistes de sable­­ en forêt humide, des mangroves, des eucalyptus, des dunes, une eau pure et clair, une faune abondante, des dingos, des tortues, des dauphins, des serpents et autres bestioles égueulasses.

L’île se parcourt en 4×4 et permet donc d’accéder facilement au spots tels que Champagne Pools qui sont des ‘piscines naturelles’. En effet, comme il est déconseillé de se baigner dans l’Océan, lorsque la marée est haute, celle-ci remplie les roches d’eau. L’endroit le plus paisible jamais vu : Lake Mckenzie. Eau naturelle, non salée, donc impossible de flotter. L’eau y est à couper le souffle. Eli Creek, Maheno Ship, Lake Wabby,…

Trip : Pippies

A la prochaine escale !

Airlie Beach & WHITSUNDAYS

Direction Airlie Beach pour 2 nuits puis départ au bord d’un catamaran pour rejoindre les  WHITSUNDAYS. Car oui, lorsqu’on désire faire un roadtrip sur la côte est, ce stop est obligatoire.

townsville-airlie-beach

Airlie Beach

Il s’agit d’une petite ville de vacances, seulement 2750 habitants. En fait ça se résume en une rue et un lagon. C’est aussi le point de départ pour tous les trips vers whitsundays.

Comme Cairns, sa plage est infestée par les méduses ‘stingers’, c’est pourquoi a lagon a été construit en bordure de mer.

Boat trip 2 jours / 2 nuits

Direction les îles Whitsundays au bord du catamaran AVATAR. Nous sommes 24 et un skipper un peu trop ami avec l’alcool, un capitaine qui court tout nu dès qu’un autre bateau de la même compagnie se présente et Luca le cuistot qui a la même crinière que Krusty le clown.

L’archipel des Whitsundays est composé de 74 îles, dont 17 seulement sont habitées. La plupart font partie du Parc national des îles Whitsunday.

Les îles sont l’une des destinations touristiques les plus prisées de l’Australie pour son eau bleue turquoise de la mer de Corail, ses spots de plonge vraiment pas décevant pour le coup mais aussi pour la faune et la flore qui ont plus de 150 espèces d’oiseaux.

Nous avons eu l’opportunité de faire plusieurs plongées, surtout une très matinale à 6h30. Autant à Cairns je n’avais pas aimé, ici les plongées étaient superbes. Tellement de poissons, tortues, coraux, eau claire, bref je recommande ce trip avec ces plongées.

Compagnie : OZ Sail

Whitehaven Beach

Il faut être honnête, la raison principale pour faire cette excursion est la découverte de la Whitehaven beach qui est la deuxième plus belle plage au monde, la première se situe dans les Seychelles.

Le capitaine nous dépose sur une petite plage, déception générale car on nous avait vendu une plage de rêve. On récupère enfin nos flipflops et on commence à marcher dans la foret. Premier stop pour voir un type de fourmis que lorsqu’on lèche leur ass et bien elles ont un gout citronne – je ne l’ai pas fait !

Reprise de la marche et là, surprise, on voit au loin une plage blanche avec de l’eau turquoise ! C’est bon on ne nous a pas vendu du rêve.

Stop obligatoire pour faire les photos, et on finit par rejoindre la plage.
Il faut savoir qu’environ 98% de la plage est composée de silice, ce qui fait que 1. Le sable est magnifiquement blanc, 2. On peut faire plein de choses avec ce sable comme : se brosser les dents, nettoyer ses bijoux qui retrouveront leur éclat, faire un peeling – peau douce assurée !

Autre particularité de la plage, lorsqu’on marche dans le sable cela fait le même bruit que lorsqu’on a de nouvelles chaussures – si vous voyez de quoi je parle !

Logement: Nomads Airlie beach

A la prochaine escale !

Magnetic Island

Après 6h de bus, 30 min de ferry et 15 min de bus me voilà enfin arrivée au Base hostels sur Magnetic Island. Durée du séjour :  2 nuits. Enfin !! Après une semaine sur Cairns je suis bien contente de commencer à descendre.

cairns-townsville

Magnetic Island se trouve à 8 km au large de la ville de Townsville. Il s’agit d’une île montagneuse de 52 km² et abrite un large parc national de 27 km², qui est un sanctuaire pour les oiseaux et d’excellents parcours de randonnée.

Pourquoi ce nom ? – Merci wiki !

Le nom de l’île provient de l’apparent effet “magnétique” qu’elle eut sur le compas des navires du Capitaine Cook lorsque celui-ci passa près de l’île au cours de sa navigation le long de la côte est de l’Australie. Depuis lors, des gens ont exploré l’île à l’aide de divers instruments afin de découvrir ce qui pouvait être la cause de l’effet rapporté par Cook, mais rien n’a été découvert.

Rituel habituel : check-in, réception des draps, découverte de la chambre, on se débarrasse du backpack, préparation du lit, c’est bon maintenant je peux profiter !

Aprèm chill au bord de leur piscine, petite mais très sympathique.

Après avoir fait la connaissance de gens vraiment top pour le coup, on décide le lendemain d’aller faire une marche de 2 km au « The Forts Tracks » histoire de voir des koalas en liberté. Au final j’ai terminé par faire une balade, si on peut appeler ça comme ça, de 16km avec seulement 600ml d’eau. Oui, ça c’est quand on rencontre 2 filles top dans le bus et qui vous motivent à découvrir l’île. Je pense n’avoir jamais été aussi heureuse de voir de l’eau pour me baigner et me rafraichir, car oui faisait plutôt chaud ! Par contre sur les 16 km, seulement un point d’eau pour remplir les bouteilles, après PLUS RIEN !

Donc, sur « The Forts » nous avons vu des koalas – merci les touristes qui les repéraient avant nous !

Ensuite, lookout point à Arthur Bay, swim à Florence Bay, découverte de Radical Bay, on refait le chemin pour trouver la route qui devrait nous mener a Balding Bay pour enfin arriver à Horseshoe Bay. Les australiens ne sont pas très bons avec les panneaux et les signalisations… vous les trouvez au milieu de nulle part après vous aventurer dans la forêt, mais sinon nop !

Pour finir la journée, bus jusque Arcadia pour voir les wallabies en liberté sur les rochers – un mixte entre rat, kangourou et même écureuil…pas très beaux ! Et vu qu’on n’avait pas encore assez marché, hop on repart jusque Nelly Bay pour enfin prendre le bus jusqu’à l’auberge, merci !

Logement : Base Backpackers – très sympa comme endroit, les dortoirs se trouvent dans les cabanons, activités tous les soirs – oui aux alentours et bien il n’y a rien !

Fact : lorsqu’on voyage en mode backpack on oublie souvent de demander comment s’appelle la personne que l’on rencontre. Par contre, on connaît son origine, l’itinéraire parcouru ou bien à parcourir. Et puis quand on demande, on oublie après 5 min !

A la prochaine escale !

Cairns & Port Douglas rapido

Voilà, après deux semaines sur Sydney j’ai pris un vol pour Cairns afin de commencer le roadtrip (en bus histoire de rencontrer des gens) pour arriver sur Brisbane début Octobre où je vais y rester 2 mois.

Tout d’abord, j’ai trouvé pire compagnie que Ryanair : Tigerair !! Lors du check-in, ils pèsent même le bagage à main et si celui-ci dépasse de 300gr le poids limite « Mademoiselle veuillez mettre dans votre backpack » … vraiment ?? Après 3h de vol, direction l’auberge qui se trouve juste en face du lagoon, plutôt cool quand il ne pleut pas et qu’on peut profiter du soleil – J’ai quand même eu de la pluie les ¾ du temps !

Arrivée dans une chambre mixte, 10 personnes, ouf je vais devoir prendre sur moi…Oui quand on voyage on s’adapte et pas le choix, on accepte la manière de vivre des étrangers, pas toujours évident mais on se découvre de nouvelles qualités, ou pas ! Aussi, juste pour info, les gens vont se baigner dans le lagoon car 1) tout est mort le long de la côte, 2) il y a les méduses les plus meurtrières par ici, et pour finir, la semaine avant mon arrivée une femme se promenait sur la plage et un crocodile l’a mangée … yep les copains, c’est sympa ici ! Au final je ne sais pas si j’ai plus peur de crocos que des requins car j’ai l’impression que PARTOUT on nous dit de faire attention aux crocos.

Et sinon, sous l’eau ça donne quoi ?

Lors de cette semaine sur Cairns j’en ai profité pour aller plonger à la Great Barrier Reef. Je dois avouer que j’ai préféré la plongée faite il y a 2 ans à Coral Bay avec les Manta Ray, requins, etc. Ici, bof… plutôt déçue de la journée. On a pu plonger, voir les coraux/ une tortue et beaucoup de poissons – même pas Nemo ! , et passer un moment sur une plage au milieu de nulle part – plutôt cool quand on est en couple, un peu moins en solitaire.

Organisme : Cairns Dive Centre

Logement : Global Backpackers Waterfront – pas top, il y a mieux dans les alentours mais très bon marché.

Pour suivre les recommandations de Copain Maxou, j’ai également passé un jour/1 nuit sur Port Douglas. Je dois dire que c’est une petite ville très charmante. Je n’avais pas prévu d’excursions ou autres visites, donc balades dans la ville avec ses nombreux Lookout point.

Et sinon le portefeuille se porte bien ?

Vu que les économies fondent comme neige au soleil, car oui je fais un Working Holiday Visa qui est plus un Holiday Visa pour le moment, il y a donc certaines excursions que je ne fais pas et qui attendront. C’est quand même plus sympa l’Asie pour ça !

Logement : Global backpackers – contrairement à celui de Cairns, très mignon, accueillant, propre !

Moyen de transport : Bus BTS, ils ne font pas beaucoup de transferts par jour, mais il y a énormément de shuttle sur Port Douglas pour rentrer sur Cairns donc no stress et donc pas oblige d’y passer la nuit !

Avec tout ça, toujours pas vu de Koalas ni de kangourous!

A la prochaine escale!

Sydney, le debut de la grande aventure!

Ça y est, j’y suis !!!! Alors, à tous mes amis, oui il fait froid (ok, il fait 15 degrés, mais quand même je viens de 30+), donc petit choc thermique depuis mon arrivée mais on m’a dit que la chaleur allait bientôt arriver…good, vite !
Depuis mon arrivée, j’ai profité de la visite de la ville gratuite avec « Free Tour ». Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de jeunes étudiants universitaires qui, pour se faire de l’argent, et bien organisent deux fois par jours une visite de la ville avec petites histoires. Plutôt sympa et permet d’avoir un premier aperçu d’où on atterrit.
Niveau de surexcitation au maximum lorsque je suis arrivée devant l’Opera House. Oui, rêve de gamine qui se réalise enfin !! Je dois avouer que j’y suis retournée 3 jours de suite rien que pour pouvoir l’observer de différents angles et chiller sur les marches… pas honte !

sydney  darling-harbor
Moins excitant, la course à la carte SIM, l’ouverture du compte en banque et la medicare. Ces trucs administratifs qui m’obligent à rester une semaine de plus sur Sydney avant de pouvoir commencer le voyage.
Donc pour tuer le temps, visite de Sydney, cours gratuit de yoga ou autre sport – oui quand on voyage et juste de passage dans les villes australiennes, beaucoup de centres proposent le premier cours gratuit, pourquoi ne pas en profiter ?! La vie est déjà tellement chère !
Les australiens sont des mordus du sport ! Du moins sur la côte Est – je n’avais pas la même impression côte Ouest. Ils se réveillent à 4h du mat’ pour faire leur sport, lunch time = sport, afterwork = sport ! Et toute la journée sur Bondi (on prononce Bondaï).
A faire lorsqu’on est sur Sydney : Costal Walk Bondi to Coogee. Plutôt facile d’accès car il y a des bus qui partent régulièrement de la ville et permettent de s’y rendre en même pas 20 min.
Il s’agit d’une promenade côtière qui s’étend sur 6 km. Alors ce n’est pas flat, et les malades de sportifs y font leur jogging, crossfit ou autre… Vive le culte du corps ! Pour info, il est tellement simple d’avoir un rythme de vie équilibré et une alimentation saine ici. La healthy food est variée et pas beaucoup plus $$ que la junk food ! L’Europe pourrait y prendre exemple !
Mais bon les vues sont superbes, plusieurs plages pour bronzer ou surfer, des parcs, des falaises et des piscines. Tout le monde a déjà entendu parler de la piscine de Bondi, mais oui cette piscine qui donne sur la mer et qui permet d’avoir de superbes photos instagram..et bien le jeudi elle est vidée pour nettoyage – et c’est quand qu’Anaïs a été faire la balade ???? un jeudi !!!!
Pour continuer dans les histoires « Pas de chance », saut en parachute était prévu le vendredi matin. Réveil ultra matinal, et quelle était la météo ce vendredi? Pluie !!!! donc on reporte le saut – au plus grand soulagement de ma famille !

Depuis les dernières nouvelles j’ai sauté en parachute ! Je dois avouer que j’étais contente quand c’était terminé (fin de journée j’avais encore des nausées) mais qu’est-ce que j’ai adoré l’expérience !! Anaïs fait la forte, la dure, oui tout va bien, tranquille ! On monte dans l’avion, je discute avec les moniteurs, le mien était Australien mais il y avait un japonais et un colombien. Ils connaissent leur routine ça c’est certain. Hop tout le monde s’attache, puis on filme avec la Go Pro (les mêmes mouvements pour tous), oooh regarde là-bas c’est Sydney et ici Blue Mountaines…et puis ils lèvent le pseudo volet « jump jump jump » et of course je dois être la dernière à sauter ! Là je suis moins à l’aise, j’exécute la position à prendre et quand on s’approche et bien: prends en plein la vue… je me rappelle les bons conseils de Romy « Ouvre les yeux !!! », ah oui juste je dois le faire et là je pense avoir arrêté de respirer pendant un court instant car c’était un mix entre je flippe et WAOOOOOOOW !!! Puis Alex (oui le moniteur s’appelait Alex) commence à tourner et là je lui fais comprendre qu’il va se calmer sinon ça ne va pas aller – il y en a un qui avait du mal à suivre ! En tous cas rassurée lorsque le parachute a ouvert – c’est bon je suis en vie ! Et puis en mode balade dans les airs pendant quelques minutes, plutôt canon je dois avouer. Si c’était à refaire, sans aucun doute !

Manly – plutôt sympa, c’est l’endroit où les surfeurs n’ont pas QUE la vingtaine mais aussi bien plus. On n’y va pas pour se prélasser sur le sable mais soit pour surfer ou bien pour une partie de volleyball… bah oui pourquoi se reposer voyons ? J’ai prévu d’y retourner avant mon départ pour Cairns afin d’y faire la balade de 4h le long de la cote.

Niveau vie nocturne – les bars ferment relativement tôt, ce qui arrange les australiens car à 17h30 ils sortent du bureau (oui oui 17h30 – je veux bosser ici !), ils vont boire un verre, 20h vont au sport (ça évite la session à 6h du mat, oups !) et finito les réveils douloureux le lendemain ou bien juste la journée non-productive au bureau… Par contre on oublie aller boire un verre en StanSmith pour les mecs ‘sorry you’re too casual for this event’…et si les australiens prenaient exemple sur nous les européens cette fois-ci ? En tous cas ça nous a permis de découvrir de chouettes hidden bars comme le Palmer & Co qui est un bar type clandestin des années 1920. Fact : si vous commandez votre vers a table, vous payez une taxe en plus par rapport à la commande au bar – oui le verre de vin ne coûte déjà QUE $ 9.

Chinese Garden of Frienship – Sur internet les gens qualifient cet endroit de « oasis de tranquillité en plein centre-ville, un magnifique jardin reposant et surtout très beau. » Je suppose que c’est le cas hors constructions – again, pas de chance !

Ground of Alexandria – J’avais prévu de visiter cette partie de la ville mais pas cet endroit spécifiquement. Puis ma super copine qui a toujours des trouvailles de dingues m’a conseillé cet endroit et je dois avouer plutôt sympa. Alors le quartier un peu pauvre, ça change de Sydney CBD mais des maisons originales. En ce qui concerne l’endroit, l’ambiance est sympa, décontractée, le cadre très agréable et les plats sont colorés – tous comme leurs jus.

grounds-of-alexandria

Logement : Pour commence “Big Hostel”. L’auberge est super bien située, pour les gens collaboratifs, les soirées entre backpackers, on repassera… je change dans 2 jours ! Ah oui, ils ont aussi un produit nettoyant qui a l’odeur de gerbe – c’est ce qu’ils essaient de faire croire, donc bonheur dans la chambre ! Top la vie de backpacker 🙂 Ensuite “Railway Square YHA” – plus cheros, chambres plus petites mais plus propre. La cuisine on dirait une usine et la matin ils vous font du capuccino pour le ptit dej’ ouiiiii. Population beaucoup plus jeune.

A la prochaine escale!

© 2017 What's Next?

Theme by Anders NorenUp ↑